Search
Close this search box.

Comment séduire un homme ?

Sommaires

 

La drague

Maintenant que vous avez fait connaissance, il faudrait que vous commenciez à vous fréquenter. De manière très naturelle, passez chaque semaine un peu plus de temps ensemble. Pour cela, il est tant de vous lancer. Faites un premier pas : proposez lui d’aller voir un concert, un vernissage, aller faire de l’escalade, de la piscine… Essayez de sortir de votre cadre habituel afin de découvrir de nouveau aspect de sa personnalité.

Pour mettre toutes les chances de votre côté, vous devez sentir le bon moment, une situation, un événement, etc. pour lancer votre invitation. Le mieux c’est d’être devenue assez proche pour être sûre que votre proposition sera bienvenue. Essayez de partager ce moment à deux, si d’autres personnes se joignent à vous, c’est toujours positif d’avoir des amis en commun. Lâchez-prise, laissez aussi les choses se faire naturellement…

Un autre conseil, essayez de proposer une activité qui vous rassemble. Quelque chose qui vous occupe et que vous appréciez tous les deux. Pour les premiers rendez-vous, c’est plus rassurant qu’un tête-à-tête, cela évite la peur des blancs et vous serez tous les deux plus à l’aise. Le mot d’ordre c’est éclatez-vous !!! Partagez un moment agréable et devenez complice.

Dans le cas où votre cible refuse, ne paniquez pas ! Peut-être que cela ne vous concerne pas ou que ce n’était pas le bon moment. Il faut alors admettre que votre désir n’est peut-être pas réciproque et accepter la situation. Si vos intentions ne sont pas partagées, vous ne perdrez rien car une relation se construit à deux.

En revanche, aucune tour n’est imprenable ! Si vous désirez vraiment cet homme et pas un autre, il va peut-être falloir vous remettre en question : votre image, votre confiance en vous, votre lifestyle… 

Néanmoins, je vous conseille vivement de faire un pas en arrière. Qu’importe son excuse tant qu’elle vous paraît bonne. Il serait préférable d’attendre par la suite qu’il vienne vers vous. C’est un fait, une femme ne court pas après un homme.

Si vous réussissez à obtenir un rendez-vous, vous pouvez déjà vous dire qu’il vous apprécie. Vous l’intéressez certainement et peut-être aussi, vous lui plaisez déjà (en tout cas c’est bon signe !). Continuez à vous voir de plus en plus fréquemment chaque semaine.

Évitez toute ambiguïté sur vos réelles intentions. Faites très attention à vos yeux, on peut tout y voir car c’est le miroir de votre âme. Ils peuvent vous trahir alors exit les regards langoureux. Soyez une personne avec qui on aime passer du temps. Laissez germer peu à peu, dans son esprit, l’idée qu’une relation amoureuse pourrait être possible. Il faudrait lui faire croire que l’idée vienne de lui. Le fait de vous voir désintéressée sera d’autant plus intrigant et ambigu pour lui. Au début, il agira comme si c’est vous qui le convoitiez. Il aura sûrement tendance à faire le mec sûr de lui et désintéressé d’une relation (comme vous). Vous verrez, si vous tenez bon, il ne faudra pas beaucoup de temps le temps qu’il comprenne que vous n’êtes pas dépendante émotionnellement – pour qu’il commence à vouloir vous conquérir.

Soyez forte et continuez à profiter des moments passés ensemble et de, vous amusez. N’espérez pas un baiser, n’essayez pas d’analyser si vous lui plaisez ou pas. Ce qui est important, à ce stade, n’est pas de savoir si vous lui plaisez mais de créer un lien entre vous.

Cette technique c’est du 2 en 1 : d’une part, vous construisez une relation, un lien, une complicité entre vous pour établir les bases solides d’une relation durable. Et d’autre part, vous le faites courir/mariner. Ce n’est pas dans le mauvais sens du terme car vous lui offrez ce qu’il veut : le frisson de la conquête. Il ne faudrait surtout pas que vous cédez de suite à ses avances ! Savourez ensemble ces moments, faites-vous courtiser, désirer (ce sont les meilleurs moments alors, il faut en profiter !). Laissez-lui le plaisir de vous séduire, de vous conquérir, de se battre pour vous avoir… Vous aurez à ses yeux que plus de saveur…’